Le téléphone mobile peut-il dominer le monde de la publicité ?


3 Replies

Formats publicitaires
mobile

Depuis des années, le téléphone mobile est perçu comme un objet indispensable. En autre,si l’on considère le nombre d’entre nous qui ne peuvent plus s’en passer. Mais en termes de publicités natives, programmatiques et ciblées sur la localisation, la publicité mobile peut-elle être en mesure de dépasser les autres médias ?

Un avenir florissant pour la publicité mobile ?

Alors que certains initiés du milieu se moquent de l’idée selon laquelle la télévision ne pourra jamais être détrônée par les smartphones et les tablettes, d’autres écoles n’en pensent pas moins. « Le téléphone mobile va devenir l’écran prédominant », prédit Bob Dorfman, directeur créatif chez Baker Street Publicité à San Francisco. « Je dirais d’ici 10 ans. » Une prédiction, qui en effet, semble crédible :

Les chiffres élevés de ventes mobiles, tant sur Facebook que sur Twitter. En effet, ils ont chacun bénéficier d’une croissance à deux chiffres tous les trimestres depuis plusieurs années. Le processus de la publicité sur les appareils mobiles s’est peut-être seulement simplifié. Facebook a présenté Atlas. Cet outils est conçu pour aider les commerçants à suivre les campagnes par le biais des smartphones. De plus, cette semaine Nielsen prévoit d’implanter dans les réseaux de télévision un outil de mesure qui permet de combiner vues mobiles avec audimat. Google prévoit en outre de mettre en place un média interactif de publicités mobiles.

Mais alors même qu’il y a comme un vent de changement dans l’air. Tout le monde n’est pas convaincu que les annonceurs évoluent assez vite pour suivre le rythme.

« Si ce que tout le monde fait est une itération sur le plan de l’année dernière, vous ne créez qu’un changement de cinq degrés ici et là», a déclaré Sarah Hofstetter, directeur général de l’agence de marketing numérique 360i. « Ça remonte à la budgétisation. »

Ces derniers mois, Hofstetter a réussi à convaincre le client de Red Roof Inn d’investir dans les annonces vidéo mobiles. Ces annonces ont été  bénéfiques pour la chaîne d’hôtel que celle-ci à augmenté sa dépense mobile.

Un changement de conception pour la publicité mobile…

« En 2012, a déclaré le directeur numérique de Red Roof Inn, Kevin Scholl. la manière de penser était la suivante : « Peut-être que je devrais commencer à jeter un œil à la publicité mobile », l’an dernier on est passé à : « Peut-être que je devrais me concentrer plus là-dessus », et puis aujourd’hui on se dit : « La publicité mobile doit absolument occuper une plus grande partie de notre stratégie ».

… au détriment des autres écrans

Pendant ce temps, les évaluations des réseaux de diffusion des Big Four continuent de s’éroder. Et l’an dernier pour la première fois, les abonnements au câble et satellite ont diminué par rapport à l’année précédente, selon l’IHS. Tout cela pour dire que le secteur de la télévision est en difficulté.

« De plus en plus de Millennials attendent du contenu à la demande et optimisé pour tout appareil » a souligné Jason Dorsey, dit le « gourou de la recherche » dont le champ d’étude porte sur la génération Y. « Il serait naïf de dire que la télévision ne les atteint plus, mais quand on regarde la manière dont ils utilisent leur appareils mobiles en matière de divertissement et d’information, la TV ne fait pas le poids ».

L’ESPN, qui gère une grande partie de la programmation sportive en direct, figure du côté des gagnants, cependant. En avril dernier, le câble a révélé que la majorité  des consommateurs de son contenu vidéo le font via les tablettes. En conséquences, l’ESPN travaille pour améliorer la visualisation haute définition mobile pour les consommateurs de services et les annonceurs.

« Nous allons avoir recours à des agences de publicité afin d’assurer que notre programmation puisse être sur tous les écrans », déclare Zach Chapman, responsables des ventes numériques mondiales de l’ESPN. « Neuf fois sur 10, les consommateurs ne disposent pas du luxe d’être en possession d’un écran de 72 pouces. » . Les petits écrans semblent convenir très bien aux consommateurs.

Pendant ce temps, David Hewitt, SapientNitro, anticipe le moment où l’entreprise se concentrera autant sur les voitures et les appareils connectés que sur l’écran du téléphone mobile tel que nous le connaissons. « En substance, » a-t-il déclaré, « l’avenir de la publicité est la publicité mobile ».

3 comments

  1. Pingback: Facebook Live Video : le nouveau système de vidéo en direct du réseau social

  2. Pingback: Pourquoi les internautes bloquent-ils la publicité ?

  3. Pingback: Avec Destinations, Google vous aide à planifier vos futures vacances simplement !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *