La presse française se dresse contre les adblockers


2 Replies

Actualités
stop adblock

Depuis lundi, certains des plus gros médias français ont décidé de lancer une opération coordonnée pour contrer les adblockers. Objectif ? Forcer les visiteurs à désactiver leurs bloqueurs de publicité qui font baisser significativement les revenus publicitaires de ces sites éditoriaux.

Tous unis contre les adblockers

Nous vous parlions récemment du New York Times et de son initiative obligeant les lecteurs à désactiver leurs adblockers si ils souhaitent accéder aux contenus. Ainsi, c’est au tour des médias français d’agir dans ce sens pour contrer ce phénomène.

Aujourd’hui, 30% des français adoptent des bloqueurs de publicités. Un chiffre donc très inquiétant pour le monde de la publicité en ligne et plus particulièrement pour les grands médias.

Une campagne pour contrer ce système de blocage est coordonnée par le GESTE (Groupement des Éditeurs de Contenus et Services en Ligne). Le tout visant à sensibiliser les internautes sur l’utilisation des adblockers. D’une durée prévue d’une semaine, il y a fort à parier que celle-ci sera prolongée si les résultats sont convaincants.

Sites concernés

Alors comment se caractérise cette campagne de lutte ?

Si vous vous rendez sur le site du Parisien avec un bloqueur de publicité, vous aurez ce message :

« 20% de nos lecteurs bloquent nos publicités. Nous tenons à vous informer que la publicité est notre principale source de revenu. Elle permet de rémunérer les auteurs, journalistes […]. »

L’internaute a donc 2 options si ils souhaitent accéder au contenu : « whitelister » le site sur Adblock afin de laisser passer les publicités ou bien souscrire à une offre premium.

Parmi les médias affichant ce type de message quand un bloqueur de publicité est actif, on peut citer L’Equipe, Le Monde ou encore Le Figaro.

L’Express a quant à lui décidé de ne pas bloquer l’accès aux éditeurs refusant les publicités mais tente de sensibiliser ses lecteurs au racket effectué par les adblockers qui laissent s’afficher les publicités moyennant rémunération :

« La publicité est une nécessité si vous souhaitez continuer à consulter gratuitement une partie de nos contenus. Les adblockers ne sont pas des anges. Ils laissent passer certaines bannières ou lèvent les barrières sur certains sites moyennant rétribution, tout ça dans la plus grande opacité. »

Ainsi, ce type de campagne permettra-t-il aux éditeurs de stopper la croissance des adblockers ? Affaire à suivre…

Lire aussi : Le New York Times décide de bloquer les bloqueurs de publicité !

2 comments

  1. Pingback: Google en route pour connecter Cuba à Internet

  2. Pingback: La solution de Google pour couler Adblock Plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *