Le point fort de l’industrie publicitaire programmatique en 7 points


Commentaire

Actualités
programmatique

Quelle est l’ampleur de la publicité programmatique ? Elle pèsera bientôt près de 20 milliards de dollars.

Ce morceau de l’industrie publicitaire devrait doubler entre aujourd’hui et 2016. En passant de 10 milliards à 20 milliards de dollars, d’après le dernier rapport de eMarketer’s.

Voilà ce qui arrive lorsque les entreprises mondiales tout ce qu’elles peuvent dans le digital. Les publicités programmatiques peuvent endosser plusieurs formes, y compris celles d’échanges lors desquels les publicités sont achetées et vendues en temps réel comme des actions et d’achats directs. Au cours desquels les annonceurs procèdent à des réserves de stocks comme autrefois. Ainsi, la seule différence étant que la technologie de mesure et de distribution ciblée s’est améliorée.

L’industrie publicitaire arrive à un point cette année, où les dépenses pour les publicités programmatiques augmenteront de 137 % aux Etats-Unis, selon eMarketer. De plus, l’an prochain la publicité mobile et programmatique dépassera pour la première fois la publicité programmatique sur le desktop. Les chiffres parlent d’eux-mêmes :

Où en est la publicité programmatique ?

1. Les dépenses liées à la publicité mobile programmatique aux Etats-Unis atteindront 8,36 milliards de dollars l’an prochain. Elles dépasseront la publicité programmatique sur le desktop qui culminera à 6,62 milliards de dollars.

2. En effet les dépenses liées au desktop commenceront à décliner de 3,9 % en 2016 tandis que le mobile continuera son ascension et augmentera de 69,2 %.

3. Concernant le type de programmatique, les enchères en temps réel – le modèle d’échange  – sont reines en ce moment, avec des dépenses atteignant 9,25 milliards de dollars cette année.

4. La programmatique directe progresse encore plus vite, elle accuse une hausse de 850 % cette année, atteignant 800 millions de dollars.

5. D’ici 2016, la programmatique directe vaudra 8,47 milliards de dollars, un taux à comparer aux 11,84 milliards pour les enchères en temps réel

6. En outre, les marches privés sont de plus en plus présents dans l’écosystème des enchères en temps réel, les échanges ouverts existent toujours mais l’écart se referme. D’ici 2016 les échanges ouverts vont concerner 72 % des achats en programmatique, contre 88 % à l’heure actuelle.

7. Enfin, d’ici 2016, 3,85 milliards de dollars ou 40 % de l’ensemble des publicités vidéo numériques américaines seront achetées en programmatique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *