Une amende de 110 millions d’euros pour Facebook


Commentaire

Actualités

Une enquête a été ouverte concernant le rachat de WhatsApp par Facebook et l’amende qu’ils ont touchée.

Mauvaise nouvelle pour Marc Zuckerberg. Suite à l’enquête, La Commission Européenne a ordonné une amende de 110 millions d’euros pour le géant des réseaux sociaux.

Pourquoi ?

Lors de l’acquisition de WhatsApp, Facebook aurait fourni des renseignements « inexacts ou dénaturés » .
En cause, la mise à jour des conditions d’utilisation de l’application de messagerie instantanée WhatsApp. Elle demandait l’autorisation des utilisateurs pour transmettre leurs données à Facebook, alors que Facebook affirmait  qu’il ne serait pas en mesure d’associer, «de manière fiable», les comptes d’utilisateurs des deux sociétés.
Toutefois, le réseaux social a déclaré dans un communiqué qu’ils avaient « agi en toute bonne fois ». La Commission Européenne a tout de même tenu à sanctionner l’entreprise, une sanction à la hauteur de l’erreur. Malgré ces désagréments, le rachat de WhatsApp par Facebook est toujours d’actualité.

Pour couronner le tout, notons que la CNIL a sanctionné Facebook d’une amende de 150 000 euros pour « de nombreux manquements à la loi Informatique et Libertés » concernant son utilisation des données personnelles à des fins de ciblage publicitaire, lui reprochant notamment d’avoir « tracé à leur insu les internautes, avec ou sans compte, sur des sites tiers via un cookie ».
Et ce n’est pas fini…

En résumé, Facebook fait face à de multiples attaques, et va prochainement devoir s’exprimer sur la nécessité de conserver l’intégralité des adresses IP des internautes ayant ouvert un compte (un compte que l’utilisateur ne peut pas réellement supprimer).

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *