Améliorer la visibilité de son blog dans les moteurs de recherche


Commentaire

Aide & Support
visibilité

SEO (Search Engine Optimization). En résumé, optimiser son site pour que les moteurs de recherche fassent remonter son site dans les pages de résultats. C’est tout à fait louable mais cela représente un travail quotidien et très chronophage. Le maître mot : contenu. Sans contenu de qualité, vous pourrez peut-être tricher quelques temps mais vous ne pourrez jamais vous installer à long terme sur des requêtes concurrentielles. Voyons à présents les bases indispensables pour un SEO de qualité.

I.   L’optimisation des posts de son blog

#1 Créer un contenu unique et de qualité

Le contenu dupliqué peut vous entraîner dans les limbes de moteurs de recherche. Inutile de tenter le diable ou plutôt le Panda (patch responsable de l’identification du copié-collé et du contenu dupliqué sur le web) et rester sur du contenu de qualité. Soyez certain que ce n’est jamais une perte de temps. Un bon post peut vous rapporter du trafic et transformer pendant des années entières. Avec un article complet et bien rédiger, vous pourrez par ailleurs vous positionner sur de nombreux mots-clés.

Ne copier jamais votre contenu. Pour éviter d’avoir un contenu dupliqué, vous pouvez utiliser des outils tels que Positeo (vérification de la duplication d’un contenu qui n’est pas encore en ligne) ou Copyscape pour avoir une analyse et vérifier que votre contenu est bien unique.

#2 Travailler les mots-clés intéressants

Lorsqu’on écrit un article de blog, il faut toujours penser à l’internaute, certes, mais il ne faut pas non plus oublier Google et consorts. Avant de vous lancer dans la rédaction de vos articles. Pensez toujours au mot-clé que vous souhaitez travailler et regarder les expressions secondaires liées à ce mot-clé. Vous aurez alors une liste de mots-clés à placer et à travailler. Comment les travailler ? C’est simple ! Placer le mot-clé et les variantes dans le titre, les intertitres, le contenu, les balises ALT des images etc.

Pour choisir les mots-clés, vous pouvez passer par le Keyword Planner d’Adwords. Vous y trouverez le volume de recherche des mots-clés ainsi que les expressions secondaires. Pour les trouver, vous pouvez également taper le mot-clé principal que vous travailler dans Google Search et vous rendre en bas de la première page de résultat et vous trouverez les mots-clés similaires.

Comment trouver les expressions secondaires grâce à Google Search

Comment trouver les expressions secondaires grâce à Google Search

Si votre blog est déjà en ligne, vous pouvez voir les mots-clés sur lesquels vous vous positionnez ainsi que les pages concernées grâce à l’outil SEMrush.

#3 Mettre un bon titre (balise title)

La balise title est le champ le plus important d’une page. Il s’agit du champs que l’on voit apparaître dans les pages de résultats. Vous devez impérativement placer le mot-clé principal dans ce champ pour optimiser votre référencement.

Balise Title de la home page du site The Moneytizer

Balise Title de la home page du site The Moneytizer

La parti tronquer a moins de poids que la partie apparente. Votre titre doit donc faire moins de 482 pixels soit environ 55 caractères pour rester toujours visible dans les SERPs.

Afin d’optimiser votre taux de clics, nous vous suggérons également de créer des titres accrocheurs. Pour y parvenir, nos recherches montrent que les mots tels que :

  • Questions
  • Liste
  • Top
  • Comment
  • Secrets
  • Erreurs

Suscitent davantage l’attention des internautes.

#4 Les URLs

Les URLs sont encore importantes dans le poids de vos pages. Il est important de bien les travailler pour mettre toutes les chances de votre côté. Pour faire de bonnes URLs, pensez dans un premier temps à supprimer catégories et sous-catégories ou encore les dates des URLs des articles. Ensuite, placez les mots-clés à l’intérieur. Logiquement, les URLs se construisent seules. Donc si vous avez placer le mot-clé principal dans la balise title, vous devriez le retrouver dans l’URL.

Veillez toujours à éviter la duplication. Le fait qu’une même page soit accessible depuis plusieurs URLs va poser problème à terme. La gestion des balises canonical est un fardeau chronophage. Vous gagnerez du temps à épurer vos permaliens.

#5 La meta description

A l’instar de la balise title, la meta description est un champ placé dans le head des pages HTML. Ce champ est repris sous la balise title dans les pages de résultats des moteurs de recherche. Il n’a pas de poids dans le calcul du Page Rank de la page mais a un impact relativement important sur le taux de clic et donc sur la valeur de votre page. Ce champ doit faire 150 caractères maximum.

Attention a bien faire correspondre votre description au contenu réel de la page. Le taux de retour aux SERPs est un facteur pris en compte par les moteurs de recherche et faire une description trompeuse de la landing page concernée vous portera préjudice à court ou moyen terme.

#6 Le maillage interne

Comme vous le savez déjà sans doute, le référencement naturel d’un site est basé sur deux leviers : le levier off-site ou la popularité du site calculé grâce aux liens qui pointent vers ce site et le levier on-site basé sur toutes les caractéristiques techniques et la stratégie éditoriale du site. Le maillage interne, comme son nom l’indique, est une composante interne du site et se range donc dans le levier on-site.

Il participe à la facilitation de de la circulation des robots sur le site et les aides à identifier les pages les plus importantes. Logiquement, plus une page reçoit de liens internes des autres pages, plus elle sera considérée comme importante par les moteurs de recherche. Il faut donc contextualiser les liens vers les pages qui vous intéressent dans toutes les pages de votre blog qui s’y prêtent.

Par exemple, si votre mot-clé est « publicité mobile », vous rédigerez alors plusieurs articles en relation avec la publicité mobile. Vous placerez alors des liens entre les articles de la thématique et en direction de la page catégorie.

II.   Les meilleurs plugins WordPress pour le SEO

#1 WordPress SEO by Yoast

Ne réfléchissez même pas. WordPress SEO by Yoast est le meilleur plugin SEO pour les blog et les sites sous WordPress. Ce plugin permet de gérer les réseaux sociaux, les balises, les permaliens et tous les points importants pour le SEO. Il existe des extensions payantes mais la plus grandes partie des fonctionnalités importantes sont gratuites. Pour le paramétrage, vous pouvez vous rendre sur le post d’Alex qui détaille tous les champs et tout ce qu’il est possible de faire avec le plugin.

#2 W3 Total Cache

Ce plugin va vous permettre de gérer le cache de toutes les ressources de votre site de manière généralisée. Vous aurez également la possibilité de paramétrer un CDN (Content Delivery Network) afin d’améliorer le temps de chargement et le temps d’accès au serveur pour les internautes mais aussi pour les robots.

Le CDN permet la diffusion du site sur différents serveurs répartis dans le monde. Ainsi dès qu’un internaute ou un robot demande à avoir accès au site, c’est le serveur le plus proche qui répond aux requêtes. L’impact SEO est non négligeable et l’expérience utilisateur est largement améliorée.

Conclusion

Ces quelques conseils devraient vous aider à bien positionner vos posts de blogs sur les moteurs de recherches. Pensez bien à paramétrer les plugins de base sur votre site et tout devrait bien se passer !

 

Chapitre précédent :

Chapitre suivant :

CREER DES POSTS DE QUALITE RAPIDEMENTGENERER DU TRAFIC GRACE A LA PUBLICITE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *